En passant

Petit Poucet

27 Avr

Sur le chemin de son histoire

Le père rentre le soir du travail.

Des chaussettes de sport sales laissées en plan sous la chaise de l’entrée ; un cartable, un cahier, à l’envers, parterre ; des bandes dessinées ouvertes sur le canapé du séjour ; une poupée dans l’escalier.

Autant de petits cailloux de Petit Poucet jusqu’à la porte de la chambre de l’enfant.

Dans la chambre, on ne met pas un pied sans rencontrer un doudou, des poupées, des jouets, des dessins. Eparpillés façon puzzle.

Au pied du lit, une montagne de livres empilés par terre, à portée de main pour s’endormir. Sur le lit, une montagne de doudous.

Chaque soir, chaque semaine, les parents aident l’enfant à remettre chaque chose à sa place. Les chaussettes sales dans la corbeille, le cahier dans le cartable, les poupées dans leur maison, les jouets dans leur coffre, les livres sur leurs étagères… Ranger, pour l’enfant relève de l’impossible. Une fois que chaque chose a retrouvé sa place, elle s’empresse de la reprendre pour la laisser en plan.

Comme elle a elle-même été laissée en plan ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :